Accueil JODO JODO EN SAVOIR + SHINDO MUSO RYU JO JUTSU

Menu Disciplines

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7
mod_vvisit_counterCette semaine81
mod_vvisit_counterSemaire dernière106
mod_vvisit_counterCe mois246
mod_vvisit_counterMois dernier493
mod_vvisit_counterTOTAL56611

Votre IP: 54.92.193.89
,
2018-11-17 07:26

En Ligne

Nous avons 1 invité en ligne
SHINDO MUSO RYU JO JUTSU PDF Imprimer Envoyer

Chose assez paradoxale dans les arts martiaux traditionnels japonais, le Jo Jutsu ou art du bâton japonais, est né d'une défaite.

Au dix-septième siècle, un Samuraï de l'école martiale Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu, très célèbre à cette époque, Muso Gonnosuké Katsuyoshi, fut défait en duel par le génie du sabre japonais, Miyamoto Musashi, auteur du fameux traité sur la tactique : Gorin no Sho (" livre des cinq roues "), et considéré comme l'un des meilleurs sabreurs de l'histoire mouvementée du Japon médiéval.

Désirant effacer ce qui pour lui était ressenti comme une grande humiliation, et surtout souhaitant trouver une autre arme (que le Katana) et un système différent de combat pour vaincre entre autres Miyamoto Musashi, Muso Gonnosuké Katsuyoshi se retira sur le Mont Honman, dans la région de Kyushu (sud du Japon, près de la ville de Fukuoka).

Après de longues recherches, méditations et surtout suite à une vision céleste (un adolescent lui aurait dit en rêve de toucher le plexus solaire avec un bâton rond), il créa et codifia le Jo Jutsu.

C'est de cette période que date le début de l'enseignement et du développement de la discipline au sein du clan Kuroda, dans le Kyushu.

Ces techniques de bâton peu à peu devinrent une véritable école martiale de formation du guerrier qui s'est transmise jusqu'à nos jours sous le nom de Shindo Muso Ryu Jo Jutsu.

Cette école fut protégée comme un véritable trésor martial, resta secrète et l'apanage du clan Kuroda jusqu'à la fin du siècle dernier.

 

Pour pratiquer le Jo Jutsu, on utilise un bâton (Jo) de chêne blanc ou Kashi (l'un des bois les plus durs existant dans l'archipel nippon) de 1,28 mètre de long pour un diamètre de 2,4 centimètres. Le sabre (Bokken ou Bokuto) utilisé est également de même bois et long d'un mètre (75 centimètres de lame et 25 centimètres de poignée), les mains sont protégées par une garde (Tsuba) en cuir bouilli et une contre-garde (Tsuba Domé) en matière synthétique. La tenue se compose de la jupe-culotte traditionnelle japonaise, ou Hakama, et d'une veste d'entraînement en coton épais, ou Keïkogi, le tout complété par une ceinture ou Obi.

Au niveau des techniques de manipulation, dans les frappes directes l'on retrouve l'influence du grand sabre (Tatchi), dans les " piqués " l'influence de la lance (Yari) et enfin dans les " chassés " l'influence du fauchard (Naginata). Le Jo est une arme extrêmement efficace, redoutable et très versatile…

L'entraînement se déroule en commençant par un échauffement spécifique au Jo Jutsu, qui consiste en des enchaînements de frappes et de piques (Datotsu et Suburi), de différents chassés tant au sabre qu'au bâton. Après ces bases commence l'étude des Kata (dans le rôle du bâton), de difficulté croissante, qui sont de véritables petits combats codifiés. Bien évidemment on étudie les deux rôles, bâton puis sabre ; traditionnellement et dans un but pédagogique évident c'est le plus ancien, le plus gradé ou les professeurs qui utilisent le sabre.

Le Jo Jutsu se transmet donc de génération en génération sous forme de Kata (il n'y a jamais de combat libre), cette façon de pratiquer se nomme Kata Geïko, elle est immuable depuis des siècles et garantit la transmission sans altération ni déformation aucune, et l'authenticité de la discipline.

Au fil des générations l'école Shindo Muso Ryu Jo Jutsu a aussi intégré d'autres traditions martiales anciennes ou Ko Budo : Ken Jutsu (sabre), Tanjo Jutsu (bâton court), Bo Jutsu (bâton long), Jutté Jutsu ou Tébo Jutsu (court bâton métallique), Kusari Gama Jutsu (faucille avec une chaîne et un poids à son extrémité) Tessen Jutsu (éventail de combat), Hojo Jutsu (techniques pour attacher un adversaire avec une cordelette).…

Par ailleurs l'école est souvent appelée familièrement Ko Ryu ou encore Koden (école ancienne).